Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Marché flottes : un premier semestre 2019 record

Avec 451 629 unités cumulées (+8,1 %) au premier semestre 2019, le marché des flottes a atteint un niveau historique.

Marché flottes : un premier semestre 2019 record

Avec 451 629 unités cumulées entre janvier et juin, un total en hausse de 8,1 %, le marché des flottes a atteint un niveau historique. Principaux faits marquants : l’explosion de la demande en modèles essence et le déclin du diesel.

 

A mi-chemin de l’année 2019, le secteur des flottes affiche une santé à faire pâlir d’envie les autres canaux du marché automobile national. Les entreprises, loueurs longue durée et administrations ont fortement investi pour renouveler et accroître leurs flottes automobiles. Au premier semestre, 451 629 voitures particulières et utilitaires légers ont été immatriculés en France pour le compte de professionnels, un volume en progression significative de 8,1 % par rapport au premier semestre 2018. Un niveau record décroché malgré un léger tassement de l’activité au mois de juin, durant lequel 84 588 véhicules ont été mis à la route, soit 2 % de plus "seulement" par rapport à juin 2018.

 

Dans le détail, les immatriculations de voitures particulières ont bondi de 8,8 %, à 265 464 unités sur le semestre. Les professionnels ont accéléré la diversification énergétique de leurs parcs automobiles en investissant fortement sur l’essence (91 639 unités, +66,5 %), l’électrique (6 716 unités, +63,5 %) et l’hybride (14 492 unités, +18,7 %). Le diesel demeure majoritaire mais son emprise sur la sphère flotte est mise à mal avec 152 497 unités cumulées, un total en repli de 11,6 %. Sa part de marché est tombée de 70,7 % à 57,4 %. Dans le même temps, celle de l’essence est passée de 22,6 % à 34,5 %. Cette tendance s’est vérifiée en juin avec une chute prononcée du diesel (-15,4 %) et une accélération des autres énergies.

 

31,8 % du marché global

 

Concernant les utilitaires légers, 186 165 unités ont été immatriculées au premier semestre, soit une hausse de 7 %. La fiscalité spécifique liée à cette catégorie de véhicules fait que les professionnels ne bouleversent toujours pas leurs habitudes. Le diesel représente encore 92,4 % du marché (94,5 % en 2018) même si les alternatives affichent des progressions significatives : +55,5 % pour l’essence (9 108 unités), +24,1 % pour l’électrique (3 870 unités) et +110,9 % pour l’hybride (755 unités). La vague de renouvellements de produits qui se profile devrait contribuer à soutenir le marché au second semestre. La baisse constatée en juin (-2,4 %, 32 570 unités) apparaît comme un épiphénomène.

 

Fort de ces bons résultats, le marché des flottes accroît sa pénétration dans le marché automobile global, d’autant plus que ce dernier décline (-1,8 %), conséquence de l’effondrement de la demande du côté des clients particuliers (-8,3 %). En prenant le périmètre VP et VUL, les flottes représentent 31,8 % des immatriculations en France. Cette part s’élève à 22,8 % sur les voitures particulières et à 73,3 % sur les utilitaires légers.

 

 

Top 10 des marques VP flottes au premier semestre 2019 :

1 Renault 66439
2 Peugeot 62349
3 Citroën 27625
4 Volkswagen 15600
5 Mercedes-Benz 9567
6 Audi 9374
7 BMW 9128
8 Ford 8226
9 Toyota 7621
10 Fiat 7351

 

Top 10 des modèles VP flottes au premier semestre 2019 :

1 Renault Clio IV 22675
2 Peugeot 3008 16531
3 Peugeot 208 13530
4 Peugeot 308 13101
5 Citroën C3 11551
6 Renault Mégane 10797
7 Renault Captur 8460
8 Peugeot 5008 7183
9 Renault Kadjar 5565
10 Peugeot 2008 5425

 

Top 10 des marques VUL flottes au premier semestre 2019 :

1 Renault 62044
2 Peugeot 37762
3 Citroën 30525
4 Ford 11816
5 Mercedes-Benz 8011
6 Volkswagen 7639
7 Fiat 7391
8 Iveco 6122
9 Nissan 3347
10 Toyota 3203

 

Top 10 des modèles VUL flottes au premier semestre 2019 :

1 Renault Kangoo 18742
2 Renault Master 12516
3 Renault Clio 11588
4 Peugeot Partner 11135
5 Renault Trafic 10915
6 Peugeot Expert 9717
7 Citroën Berlingo 9013
8 Citroën C3 7255
9 Peugeot Boxer 7169
10 Citroën Jumpy 6636
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Faurecia déjoue les pronostics au premier semestre 2019

Dans un contexte de marché difficile, l'équipementier français a résisté à l'effet de crise. Son bénéfice net a progressé de 1 % au premier semestre, à 346 millions d'euros. Les volumes de vente

Les services connectés, nouvel eldorado des distributeurs Mercedes ?

Mercedes-Benz dévoile ses ambitions autour des services connectés. Une potentielle manne financière pour le constructeur…et pour les distributeurs ?

La filière automobile abasourdie par la nouvelle prime à la conversion

Mesure brutale, absence de concertation et manque de vision globale : industriels et distributeurs dénoncent un texte illisible qui rend impossible les projections sur le devenir de la prime à la conversion.

Les véhicules diesel d'occasion exclus de la nouvelle prime à la conversion

La prime à la conversion, qui entre en vigueur le 1er août 2019, se recentre sur les véhicules électriques et les foyers modestes. Seuls les modèles neufs et d'occasion émettant moins de 117 g de CO2 pourront

La nouvelle prime à la conversion entre en vigueur au 1er août 2019

Contre toute attente et sans concertation avec la filière automobile, le gouvernement a publié ce matin au Journal officiel les nouveaux critères d’accès à la prime à la conversion. Comme prévu,

Année noire en perspective pour le salon de Francfort

Grand-messe de l'automobile, en alternance avec le Mondial de Paris, le salon de Francfort va sans doute vivre sa pire édition en septembre 2019. La liste des constructeurs absents ne cesse de s'allonger.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page