Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page

Lexus GS 450h : deux moteurs pour un plaisir unique

Bienvenue dans la voiture hybride la plus puissante au monde. Ou quand Lexus apporte la preuve que luxe et plaisir de conduite ne rime pas forcément avec ostentation et consommation. Luxe, calme et volupté, la nouvelle berline hybride de Lexus, la GS 450h, invite résolument...

...au voyage. Le luxe, car à 70 500 euros, dans sa version unique Pack Président, la marque haut de gamme de Toyota sort le grand jeu. Cuir, bois, une finition irréprochable et un équipement pléthorique. Citons, par exemple, les sièges microperforés qui assurent une ventilation fort à propos lors des chaleurs estivales, la caméra de recul ave système d'aide au stationnement ou le régulateur de vitesse adaptatif qui, comme son nom l'indique, adapte sa vitesse au véhicule qui nous
précède.
Le calme. L'insonorisation est exceptionnelle mais la raison de cette tranquillité est ailleurs. Totalement silencieux en ville, le

LA GS 450h en bref

  • Date de lancement :
    disponible depuis le 24 mai
  • Segment de marché :
    H1 premium essence (2 751 immatriculations en France en 2005, - 6 %)
  • Objectifs de vente :
    1 970 en Europe (soit 29 % du mix GS). 100 en France (soit 45 % du mix GS)
  • Prix en euros :
    70 500 €/3,4 l 345 ch
  • moteur hybride de la GS 450h reste plus discret sur route qu'un V8 essence ou un Diesel de puissance équivalente. L'absence de boîte, rendue inutile par le train épicycloïdal qui joue le rôle de différentiel, supprime par ailleurs les à-coups traditionnels de passage de vitesses et ajoute à l'impression de douceur. Ce confort acoustique permettra de profiter pleinement du système audio surround 5.1 Mark Levinson, de son amplificateur de 350 watts et de ses 14 haut-parleurs.
    La volupté, enfin. Celle de rouler en ville sans polluer (confirmé par l'inscription Hybride sur le flanc du véhicule) et celle de disposer d'une puissance élevée, capable de nous propulser de 0 à 100 km/h en moins de 6 s., sans pour autant consommer et polluer plus qu'une Ford Mondeo 2.0 de 145 ch. En équipant la GS de son V6 de 3 456 cm3 et 296 ch, couplé à un moteur électrique développant 200 ch, Lexus nous offre en effet la puissance, 345 ch, pour une consommation mixte de seulement 7,9 l/100 km et des émissions de CO2 de 186 g/km (0 g de NOx et 0,01 g/km de HC). En comparaison, la GS 430, qui pèse pourtant 200 kg de moins accélère moins fort (0 à 100 km/h en 6,1 s. et 400 m arrêté en 15,3 s. contre 14,1 s. pour l'hybride) et consomme et pollue largement plus (11,4 l. pour 269 g de Co2). En clair, avec des performances supérieures, la GS 450h, consomme et pollue 30 % de moins que la GS 430 et n'est proposé que 1 000 euros de plus (en pack Président). C'est la raison pour laquelle, Lexus compte vendre 45 % du mix GS en version hybride, en France, soit une centaine de véhicules cette année.

    Xavier Champagne

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    L'incontournable mais problématique vente en ligne

    La majorité du parcours client est déjà digitalisé mais l'ultime acte, l'achat, peine encore à être dématérialisé. Tous les constructeurs traditionnels mènent des expérimentations pour faire

    L'arrêt des voitures thermiques coûtera plusieurs centaines de milliards d'euros

    En 2040, le gouvernement a prévu la fin de la commercialisation des voitures thermiques. Mais le coût de cette décision est-il bien mesuré ? Un rapport parlementaire parle de plusieurs centaines de milliards

    Renault nomme en France, en Europe et en Chine

    La France, l'Europe mais aussi la Chine et la zone Pacifique sont au centre des nominations que Renault vient d'annoncer.

    Carlos Tavares, PSA :

    Le patron de PSA prévoit un impact sur l’ensemble de la filière automobile dès la mise en œuvre des normes d’émission de CO2 en 2021. Le groupe pilote d’ores et déjà ses niveaux de stocks

    Les immatriculations 2018 de véhicules diesel ont encore baissé en Europe

    Les dernières statistiques de l'Acea montrent un recul de 18,3 % des immatriculations de véhicules diesel dans l'Union européenne en 2018, au plus grand bénéfice de l'essence. La part des véhicules

    Electromobilité : les points à retenir du rapport reçu par l'Elysée

    Quatre mois après avoir confié une mission sur les nouvelles mobilités et les véhicules autonomes à Patrick Pelata et Xavier Mosquet (BCG Consulting), Emmanuel Macron a présenté les conclusions

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page