Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La Seat Leon Cupra : du circuit à la route

La Seat Leon Cupra : du circuit à la route

Version civilisée de la Leon WTCC, la nouvelle Cupra va déménager ! Dévoilée en juillet dernier à Londres, cette Leon peut s'enorgueillir d'être la Seat la plus puissante de l'histoire avec ses 240 chevaux. Tout juste un an après le lancement de la deuxième génération de la...

...Leon, la gamme est quasiment complète aujourd'hui. En effet, hormis une Leon CC qui devrait voir le jour en 2008 (voir encadré), elle peut aujourd'hui compter sur ses variantes FR et bientôt sur la Cupra. Si les Leon FR (TFSi 200 ch et TDi 170 ch) arrivent dans le réseau après leur grand début au Salon de Madrid en mai dernier, il faudra attendre encore un peu pour la Cupra qui vient d'être présentée à Londres. La Seat la plus puissante de l'histoire sera dans les showrooms en fin d'année. Une Leon qui vient intelligemment faire le lien avec le Championnat du Monde WTCC où Seat est en lice pour le titre constructeur. Mais également un lien de performances car même si la Seat d'Yvan Muller est bien différente, cette Cupra civilisée n'a pas à rougir face au chrono. En effet, le constructeur annonce 247 km/h en pointe, 6,4 s pour passer de 0 à 100 km/h et le 1 000 m départ arrêté en 26,4 s. Au jeu des différences avec les modèles antérieurs, Seat n'a pas fait ici le choix des quatre roues motrices. En effet, la Cupra R qui développait 225 ch pouvait compter sur une transmission intégrale. Pourquoi ce choix ? Peut-être le R justement. En effet, Seat pourrait encore développer sa gamme sportive avec une Cupra R qui serait alors intégrale et équipée d'une mécanique encore plus puissante. Un nouveau V6 ou pourquoi pas une nouvelle fois le 2.0 TFSi. Cette mécanique vient d'être annoncée à 265 chevaux sur la future Audi S3. En attendant, la Leon Cupra sera le fer de lance sportif de la marque où tous les détails ont été soignés. Le constructeur a même développé le Seat Sound, un nouveau système d'échappement permettant notamment de renforcer le son du moteur et sa sensation de puissance à faible régime. Le cocktail semble réussi. A essayer.

Christophe Jaussaud

ZOOM

Bientôt la CC ?

Nos confrères espagnols d'Autofacil l'affirment : la Leon CC sera commercialisée en 2008 à un prix d'entrée de gamme proche de 24 000 e ! Découvrable en 23 s, cette nouvelle CC possède un toit en trois parties. Une architecture qui tant à devenir la règle aujourd'hui. Des points communs avec l'Eos ? Il y en aura, évidemment, notamment sur les mécaniques, mais sur les illustrations du magazine espagnol il apparaît que le toit escamotable sera différent de celui de sa cousine. Interrogé, le constructeur n'a pas confirmé l'arrivée de cette Leon. A suivre. Peut-être dès le Mondial ?
Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page