Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le groupe Amplitude va ouvrir quatre sites MG

Le groupe Amplitude ouvrira quatre concessions MG d'ici la fin de l'année 2020.

Le groupe Amplitude va ouvrir quatre sites MG

L’opérateur deviendra l’un des premiers investisseurs privés représentant MG. Quatre concessions devraient ouvrir leurs portes d'ici la fin de l'année 2020, en Seine-et-Marne et dans l'Oise.

 

Le groupe Amplitude ajoute une 9e marque à son portefeuille. Son dirigeant, Gérald Richard, est en passe d'accrocher le panneau MG, emblématique marque britannique revenue en Europe sous pavillon chinois, avec un premier modèle, le SUV électrique MG ZS. Preuve que l’opérateur a été séduit par ce renouveau, il n'ouvrira pas un, mais quatre points de vente, à Meaux, Melun (77), Saint-Maximin et près de Compiègne (60). Et ce, dès que la situation le permettra, avant la fin de l'année. Des localisations en grande couronne, en phase avec la marque et ses véhicules, et dans lesquelles le distributeur souhaitait investir.

 

"Le projet est parfaitement cohérent avec l’ADN d’Amplitude, commente Jérémy Auribot, directeur marketing, digital et CRM au sein du groupe. MG s’inscrit dans l’air du temps. La marque s'appuie sur une histoire, un très bon positionnement pour une gamme, pour l’instant 100 % électrique, même si un modèle hybride rechargeable est prévu prochainement. Dans le portefeuille d’Amplitude, MG apporte une vraie valeur ajoutée et un vrai complément à notre offre actuelle."

 

Des infrastructures déjà existantes

 

Pour accueillir cette nouvelle marque, le groupe Amplitude s'appuie sur des infrastructures et équipes déjà existantes. A Melun, le constructeur asiatique prendra ses quartiers en lieu et place de la concession Mitsubishi, qui ne verra donc jamais le jour. A Meaux, la marque sera présente au sein même du site Opel, dans un espace délimité, bien à elle, tandis qu’à Compiègne, de la place a été octroyée dans la concession Kia. Enfin, à Saint-Maximin, le site Kia et Suzuki accueillera un troisième constructeur asiatique.

 

"Tout est en train de se mettre en place, nous commençons à recevoir les stocks et la PLV, nous formons nos équipes et prenons même des premiers contacts clients, qui se sont déjà renseignés", détaille Jérémy Auribot. Si le groupe ne s’avance pas sur des projections de ventes en année pleine, il se montre toutefois optimiste. "MG correspond à ce que les gens attendent et se donne les moyens en termes de communication, et de disponibilité des véhicules. Il n’existe aucun frein à ce que les clients adhèrent et sautent le pas", conclut-il.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ouverture des commerces : un espoir pour le 28 novembre 2020

Le gouvernement a réuni les fédérations pour envisager la prochaine ouverture des commerces, selon des règles sanitaires strictes. Le CNPA estime que les discussions vont dans le bon sens. Pour l'instant,

Affaire Hory contre PSA : la Cour de cassation ordonne la reprise du contrat de DOPRA

La Cour de cassation vient d'annuler l'arrêt de la cour d'appel de Rennes, qui ordonnait la résiliation du contrat entre la plateforme de pièces de rechange du groupe Hory et PSA. Résultat : le constructeur

Jacques-Edouard Daubresse bientôt directeur de DS France

Selon nos informations, la direction générale de DS France devrait prochainement être confiée à Jacques-Edouard Daubresse, directeur pièces et services de PSA.

Confinement : les règles du commerce restent inchangées jusqu’au 1er décembre 2020

Sans grande surprise, Jean Castex, Premier ministre, a annoncé, suite au Conseil de défense, le maintien des règles actuelles du confinement et la fermeture des commerces non essentiels, dont l'automobile,

Bridgestone dit non au plan de continuation proposé par l'Etat

Le scénario présenté par le gouvernement pour sauver l'usine de Béthune n'a pas été approuvé par Bridgestone qui confirme donc la fermeture. Les pouvoirs publics veulent toutefois trouver une autre

Olivier Baraille quitte Renault Retail Group

Le PDG de Renault Retail Group a décidé de quitter ses fonctions au 1er décembre 2020, pour raisons personnelles. Le nom de son successeur n'est pas encore connu.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page