Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Vignette Crit'Air : vidéo-verbalisation en région parisienne fin 2021

L'A86, qui ceinture la petite couronne en région parisienne, servira de limite pour la circulation des véhicules. A l'intérieur de ce périmètre, les modèles Crit'Air 4 seront interdits dès juin 2021.

Vignette Crit'Air : vidéo-verbalisation en région parisienne fin 2021

Dès juin 2021, les véhicules Crit'Air 4 seront interdits dans le Grand Paris, comme dans la capitale. Le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, confirme l'arrivée de la vidéo-verbalisation pour contraindre les Franciliens à respecter cette interdiction.

 

Avant la fin de l’année 2021, la video-verbalisation sera effective à Paris comme dans la zone du Grand Paris définie à l’intérieur de l’A86, qui ceinture Paris et la petite couronne comme l'a confirmé Jean-Baptiste Djebbari, ministre des Transports, à nos confères du Parisien. Jusqu’à présent, la circulation des véhicules Crit’Air 5 est interdite en semaine et en journée dans cette zone mais aucune verbalisation n’est réalisée. Une nouvelle étape sera donc franchie au 1er juin 2021, lorsque l’interdiction sera étendue aux véhicules de Crit’Air 4. 

 

Verbalisation fin 2021

 

Non seulement, le spectre de la restriction de circulation sera élargi à tous les véhicules diesels immatriculés avant 2006, aux deux-roues immatriculés avant le 30 juin 2004 et aux poids lourds et autocars et bus mis en circulation avant 2010. Mais en plus, la verbalisation sera mise en place dans le Grand Paris, comme dans la ville de Paris.

 

Encore faut-il que les contrôles de police se multiplient pour sanctionner les contrevenants. Mais le gouvernement a trouvé une solution, déjà mise en place dans d’autres capitales européennes : la video-verbalisation avant une généralisation du contrôle automatisés via les radars.

 

Londres a notamment choisi ce principe d’un centre-ville à péage par radar automatique. Pour le Grand Paris, cette solution serait mise en œuvre avant la fin de l’année 2021 sans qu’aucune date précise ne soit encore communiquée. "Il faut que les contrôles-sanctions automatisés, avec un radar, puissent se développer dans la foulée. Nous sommes maintenant dans une phase d’exécution et de mise en œuvre, en lien avec le ministère de l’Intérieur et l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions, a indiqué le ministre des Transports.

 

178 815 véhicules exclus du Grand Paris

 

A partir du 1er  juin 2021, ce sont donc 178 715 véhicules qui seront concernés par cette interdiction dans la zone du Grand Paris, soit 7 % du parc roulant en Ile-de-France. 38 582 sont encore immatriculés dans la ville de Paris (75), 56 633 dans le département des Hauts-de-Seine (92), 48 145 en Seine-Saint-Denis (93) et 40 943 dans le Val-de-Marne (94).

 

Bien sûr, les restrictions de circulation ne s’arrêteront pas à ce stade puisque dès juillet 2022 viendront s’ajouter les véhicules Crit’Air 3 (véhicules essence immatriculés avant 2006 et diesels avant 2011) avant l’interdiction en janvier 2024 des modèles Crit’Air 2 (modèles à essence avant 2011 et tous les modèles diesels). L’objectif visé par le Grand Paris suit d’ailleurs le même calendrier que celui décidé par la ville de Paris : à savoir une interdiction de circuler pour tous les véhicules thermiques en 2030.

 

L'amende infligée en cas d'infraction peut âller jusqu'à 450 euros sachant que selon le ministère de l'intérieur, le montant moyen atteint plutôt 68 euros. 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Qui sont les nouveaux cadres du groupe Stellantis ?

Jean-Philippe Imparato chez Alfa Romeo, Linda Jackson chez Peugeot, Thierry Koskas à la vente et au marketing du groupe… Retrouvez l'organigramme complet de Stellantis par marque, région et fonction

Luca de Meo promet la révolution chez Renault

Le directeur général du groupe Renault a dévoilé son plan de relance, baptisé Renaulution. Des économies, moins de plateformes, une quasi-disparition du diesel mais 24 lancements de produits d'ici

Jean Rouyer s'attaque au marché des flottes avec sa filiale Loc'oto

Le distributeur a donné le top départ de Loc’oto, filiale proposant aux entreprises des formules de location moyenne et longue durées. 350 mises à la route sont visées pour cette première année

Renault : des ventes sous la barre des 3 millions de véhicules en 2020

Le groupe français a immatriculé 2,949 millions de véhicules dans le monde en 2020, un volume en baisse de 21,3 %. Sa forte exposition dans les pays les plus touchés par la pandémie explique ce recul.

Laurent Thézée, Mazda France :

Trois mois après sa nomination à la présidence de Mazda France, Laurent Thézée présente la feuille de route de la marque en France, dont la trajectoire vers le segment du premium se construit en partenariat

Guillaume Couzy, Peugeot :

Au coude à coude avec Renault sur les ventes aux particuliers, Peugeot réalise une belle année 2020 dans un contexte de marché inédit. La marque débute l'année 2021 avec un portefeuille de commandes

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page