Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Skoda : La nouvelle Fabia s’affirme

Skoda : La nouvelle Fabia s’affirme

La petite marque tchèque qui monte vise les 1 % de part de marché en France, cette année. Pour ce faire, elle compte sur son Roomster mais aussi sur une Fabia, totalement redessinée. Présentation. Plus de 1,5 million d'exemplaires de la Skoda Fabia ont été écoulés depuis...

...le lancement de la première génération en 2000. Toujours sur une pente ascendante (+ 2,3 %) pour sa dernière année de commercialisation, l'actuelle Fabia se classe toujours dans le top 20 des ventes en Europe (27 pays) en 2006, avec 214 689 immatriculations et une part de marché de 1,4 %. Dans son pays d'origine, la République tchèque, la Fabia représentait encore l'année dernière, plus de 20 % des immatriculations (et près d'une vente sur trois en 2002 !) et se classait naturellement en tête de ventes, comme d'ailleurs en Pologne et en Slovaquie. En France, au cours de sa carrière débutée en 2000, elle n'a jamais atteint les 8 000 ventes alors qu'elle flirte avec les 55 000 ventes en Allemagne. La faute à un réseau insuffisant et trop multimarque ? La moitié du réseau est en effet composé de concessionnaires Volkswagen et les autres distributeurs Skoda partagent souvent leur showroom avec une marque coréenne. Or, dans la catégorie "petite citadine pas chère", la Fabia est en concurrence directe avec les coréennes type Hyundai Getz et, au sein du groupe, avec la Volkswagen Fox.

Gagner en image et en style

La solution pour sortir du lot : gagner en image de marque et en style. Côté image, Skoda a pris le bon chemin, en commençant par communiquer sur le haut de la gamme, Superb puis Octovia et enfin Roomster. Néanmoins, la marque conserve son côté populaire, en s'associant au Tour de France. "Les campagnes de pub télé lancées en 2006 seront renouvelées en 2007", nous a garanti Jean-Marc Prince, le patron de la marque en France.
Côté style, la Swift de Suzuki (qui a atteint les 9 100 ventes en France en 2006), elle-même inspirée de la Mini, semble avoir fait des émules. En tout cas, on retrouve sur la nouvelle Fabia,

LA FABIA EN BREF

  • Date de lancement :
    Mai 2007
  • Segment de marché :
    Citadines : 540 000 ventes en France (+ 13 %). 30 % des ventes en Europe
  • Objectifs de vente :
    4 800 ventes en 2007 en France 6 357 en 2006 (+13,6 %)
  • Prix :
    De 10 500 à 17 200 euros
  • le toit très horizontal et les lignes très tendues qui ont fait leur succès. Comme toute nouvelle génération, la Fabia 2007 a grandi. Elle gagne 4,7 cm en hauteur et 2,2 cm en longueur. Le capot moteur s'avère plus haut (pris en compte du risque de chocs piétons) tandis que le seuil de chargement du coffre est abaissé et son volume agrandi (300 l et 1 163 l sièges arrière rabattus). L'empattement n'a pas changé, mais les passagers bénéficient d'un espace accru aux genoux. Par ailleurs, l'importante hauteur sous plafond fera le bonheur des très grands et des clients à la recherche d'une grande habitabilité. Côté équipements, la nouvelle Fabia propose notamment l'affichage LCD de nombreuses informations de l'ordinateur de bord, que l'on ne trouve pas habituellement sur ce segment de marché. Elle offre également de très nombreux rangements à l'avant et un système simple mais ingénieux pour maintenir les objets en place dans le coffre. La planche de bord et les panneaux de portes sont soignés. En revanche, l'insonorisation nous a paru insuffisante, à moins que ce ne soit le moteur 1,4 Diesel qui soit trop bruyant. La nouvelle Fabia sera présentée au Salon de Genève prochain puis lancée sur les différents marchés européens, en mai pour la France. Elle sera proposée avec sept motorisations (quatre essence, 1,2 l, 1,4 l et 1,6 l et trois Diesel, 1,4 l et 1,9 l), qui pourront être couplées, en option, à une boîte automatique à six rapports Tiptronic. Elle offrira un très bon rapport qualité/prix, assure la filiale française, qui n'a pas encore dévoilé les équipements qu'elle avait décidé d'inclure dans son offre de base, à 10 500 euros.

    Xavier Champagne

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Renault reprend Carizy

    En faisant l'acquisition de la start-up créée en 2015, Renault affirme sa volonté d'accélérer sa présence sur le marché VO de particulier à particulier.

    Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

    Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

    Paris et Renault officialisent leur union

    Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

    Rendez-vous en 2018

    Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

    Peugeot sur la piste des Genius

    Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

    Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

    Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page