Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Sans Sequel pour la planète

Sans Sequel pour la planète

Afin de réconcilier automobile et environnement, les constructeurs travaillent sur des véhicules propres. Nous avons pu essayer l'un de ces concepts : le Sequel. Fonctionnant avec une pile à combustible de 4e génération, il offre des performances conformes aux standards actuels en ne rejetant...

...que de l'eau.

Le Sequel n'est pas qu'une bête de Salon ! Il y a quelques semaines, dans les rues de Palm Springs, en Californie, nous avons pu prendre le volant de ce qui est, à coup sûr, le futur de l'automobile. Les deux seuls Sequel de la planète étaient là, à notre disposition, pour un galop d'essai bien escorté par la police locale. A l'image d'une Classe A Fuel Cell, voire même d'une voiture électrique, le silence de fonctionnement vient bouleverser les codes usuels de l'automobile d'aujourd'hui. Aucun bruit, si ce n'est un petit sifflement. A l'intérieur, une instrumentation centrale vous renseigne sur de nombreux éléments allant du niveau des réservoirs d'hydrogène à la puissance d'accélération, en G, en passant par l'angle de braquage des roues. Hormis ces indications un brin futuristes, le Sequel se conduit comme… une voiture normale ! Sauf que devant vous se cache une pile à combustible de 4e génération et sous nos pieds, dans un plancher sandwich, trois réservoirs en carbone, pouvant contenir 8 kg d'hydrogène sous pression (700 bars) et un pack de batteries. GM n'en est pas à son premier coup d'essai concernant les piles à combustible. Au fil des années, nous avons pu noter les progrès réalisés en la matière.

De l'Hy-Wire au Sequel

L'un des premiers concepts du groupe, dévoilé à Detroit en 2002, s'appelait Autonomy. Cette même année, GM passait

LE SEQUEL EN CHIFFRES

Suv crossover à pile à combustible, traction intégrale, tout en aluminium

  • Pile à combustible : 73 kW
  • Stockage de l'hydrogène : 3 réservoirs en carbone d'une capacité de 8 kg avec une pression de 700 bars.
  • Batteries : pack de batteries Lithium-ion. Puissance de 65 kW
  • Système de propulsion électrique :
    - Avant : Moteur électrique triphasé asynchrone avec électrique de puissance intégrée et réduction par planétaires.
    Puissance : 65 kW.
    Couple : 2 350 Nm.
    - Arrière : Moteur dans les moyeux de roues bi ou triphasés synchrones à aimant permanent, entraînement direct.
    Puissance : 2 x 25 kW.
    Couple : 2 x 800 Nm.
  • Puissance de propulsion totale :
    115 kW.
  • Couple total aux roues :
    3 950 Nm.
  • Performances :
    Accélération de 0 à 100 km/h : inférieure à 10 s. Vitesse Maxi de 145 km/h avec une autonomie de 480 km.
  • Dimensions (mm) :
    L/l/h : 4 994/1 966/1 697.
    Empattement : 3 040.
  • Poids à vide : 2 170 kg
  • encore un palier avec le Hy-Wire présenté à Paris. Il cachait une pile à combustible de 3e génération, comme sur le Zafira Hydrogen 3. La vitesse maxi était alors de 65 km/h avec une autonomie de 100 km. Rien à voir avec le Sequel et sa 4e génération de piles à combustible. Associée à des batteries lithium-ion, elle alimente trois moteurs électriques (un sur le train avant et un dans chaque roue arrière) permettant ainsi d'atteindre 145 km/h avec une autonomie de 480 km. Il faut dire que la capacité d'emport du Sequel a été multipliée par 4, passant de 2 à 8 kg d'hydrogène. Le 0 à 100 km/h, qui était péniblement effectué en 20 secondes par le Hy-Wire, l'est en à peine 10 secondes par le Sequel. Ca marche donc très bien ! Pour autant, le Sequel n'est pas destiné tel quel à la commercialisation. Ce sont plutôt des "morceaux" de Sequel que l'on retrouvera sur des véhicules de série, même s'il s'agit de petites séries en l'occurrence. Ainsi, dans les semaines à venir, GM va livrer en Californie, à New York et Washington, une flotte de 100 Chevrolet Equinoxe fonctionnant avec cette 4e génération de piles à combustible associée à un moteur unique à l'avant.

    GM travaille déjà sur le recyclage de tels véhicules

    Un bon début, même si Mohsen Shabana, un des ingénieurs GM travaillant sur le Sequel, avoue qu'il y a encore du travail. Le poids est sûrement l'un des éléments à améliorer encore. "Ce concept pèse 2,1 tonnes, soit plus ou moins le même poids qu'un TrailBlazer, explique-t-il, mais dans un avenir proche nous devrions gagner plus de 200 kg." De la même manière, dans ce souci d'optimisation, le recyclage du véhicule et de ses technologies est aujourd'hui largement pris en compte à travers deux programmes dédiés.

    En France, rouler à l'hydrogène est interdit

    L'un des derniers éléments mis en avant par l'ingénieur est le réseau de distribution de l'hydrogène, mais là il n'y peut rien ! Toutefois, il demeure optimiste : "Aujourd'hui en Californie, nous comptons 17 stations à hydrogène, et d'ici peu il y en aura plus de 200." Même avec 17 points de ravitaillement aujourd'hui, c'est déjà plus que nos pompes de Bioéthanol ! La maison brûle, mais il semble que l'on ne se batte pas avec les mêmes armes pour éteindre l'incendie. Rappelons qu'en France rouler à l'hydrogène est encore interdit ! Toutefois, la pile à combustible ne constitue pas LA solution unique mais sans doute l'une des solutions et il est dommage de se priver de tests grandeur nature comme le font d'autres pays. Qui plus est, la R&D induite par ces développements reste la clé pour l'avenir. Et GM ne l'a jamais oublié malgré ses difficultés. "Il y a quatre ans, notre P-dg Rick Wagoner, nous avait mis au défi de repenser complètement l'automobile", se souvient Larry Burns, vice-président de GM chargé de la R&D et du planning stratégique. "Avec le Sequel, nous avons relevé le défi lancé par Rick en réinventant l'automobile et en lui donnant une réalité. Nous avons prouvé qu'une nouvelle génétique automobile est possible pour demain".

    Christophe Jaussaud

     

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    ZE : Renault veut garder un temps d'avance

    Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

    Une reprise de plus pour By my Car !

    Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

    T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

    Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

    Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

    Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

    Mercedes a dévoilé son pick-up

    Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

    Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

    Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page