Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page

Volvo C 30 Flexifuel : Un “re-birth” aux relents d’éthanol

Dévoilée au Mondial de Paris 2006, la petite C 30 du constructeur suédois vient de se doter d'un moteur flexfuel lui permettant désormais de rouler à l'E85. Toujours aussi enthousiasmante, celle-ci se montre plus dynamique que la version essence. Née sur les cendres de la...

...Volvo 480 ES, la C 30 débarque aujourd'hui dans les showrooms en version Flexifuel. Treize ans après la fin de vie de son aînée, la Volvo C30 remet au goût du jour l'esprit des coupés-break chers à Volvo. L'éthanol accompagnant au passage la mue athlétique du modèle. Comme sur les S 40 et V 50, la dernière C 30 accueille en effet le moteur 4 cylindres 1,8F de 125 chevaux, développé par les ingénieurs du constructeur suédois. De nature dynamique et sportive grâce à ses courbes et son identité bien marquée, la Volvo gagne encore en énergie grâce à cette nouvelle motorisation. Une version flexible qui peut donc fonctionner au sans-plomb ou au super-éthanol. N'ayant alors plus véritablement de raison d'être face à l'arrivée de ce bloc, le constructeur a donc décidé d'arrêter la commercialisation du simple 4 cylindres 1,8 l essence.

Bien en ville, passable sur route

Poser le regard sur les lignes de la Volvo C 30 est, en soi, déjà un plaisir. Et nul besoin de revenir en détail sur le sujet puisque rien ne change. En revanche, au rayon essence, il y a donc du nouveau. Les différents conduits, les soupapes et les joints ont en effet été modifiés pour résister aux propriétés plus

EN BREF

  • Date de lancement :
    printemps 2007
  • Segment de marché :
    compact
  • Objectifs 2007 :
    4 000 pour la C 30 (part de Flexifuel non déterminée)
  • Sa concurrente :
    Focus 1.8 l Bioflex 125 ch (18 600 euros)
  • Prix :
    21 650 € C30 1.8F
    23 000 € C30 1.8F Kinetic
    27 100 € C30 1.8F Summum
  • corrosives de l'éthanol. Afin de pouvoir injecter davantage de carburant dans le moteur, pour compenser le rendement énergétique du E85 inférieur de 40 % à celui de l'essence, les soupapes ont été renforcées et agrandies. Au final, cette version Flexifuel a de quoi rassurer les inquiets. L'installation de ce bloc d'un genre particulier ne détériore en rien le confort du véhicule. Mieux, elle l'améliore. Notamment grâce à un plaisir de conduite renforcé et une acoustique remarquable. Toutefois, si le caractère se veut dynamique, la C 30 n'a rien d'une puissante sportive. Certes, le moteur se montre réellement agréable en ville. Mais, même si elle se veut plus agressive que le 1,8 l essence traditionnel, cette motorisation Flexifuel se montre quelque peu poussive sur autoroute. Avec un couple de 165 Nm à 4 000 tours, l'accélération se veut en effet linéaire. Dommage, tant celle-ci se montre à son avantage lorsqu'elle arrive en ville.
    Disponible uniquement en boîte manuelle 5 vitesses, cette Volvo C 30 Flexifuel affiche ainsi des performances appréciables. En revanche, côté environnement et malgré la communication sur le sujet, la question du bilan se pose. En essence, comme en Flexifuel, la C 30 affiche 174 g CO2/km. Quant à la consommation, celle-ci s'avère un brin supérieure sur ce modèle. Des caractéristiques inhérentes à l'ensemble de la gamme flexfuel existante aujourd'hui et qui n'a pas fini de faire débat. En fin d'année, le V 70 accueillera à son tour un bloc flexifuel en son sein. Il deviendra alors le 4e modèle de la gamme du constructeur suédois à passer au vert.

    David Paques

     

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Loi Mobilités : un malus 2019 renforcé malgré le WLTP ?

    Le projet de loi d’orientation des mobilités dévoilé le 20 juillet 2018 par Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, propose la mise en place d’un barème du malus plus

    PGA entre dans le groupe Bernard !

    Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

    Paris et Renault officialisent leur union

    Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

    Rendez-vous en 2018

    Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

    Peugeot sur la piste des Genius

    Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

    Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

    Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page