Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Linea, le “medium-cost” de Fiat

Linea, le “medium-cost” de Fiat

Produite et commercialisée depuis le mois de mai en Turquie, la Fiat Linea est la nouvelle berline du constructeur italien qui a pour principale cible les pays émergents comme le Brésil, la Chine ou l'Inde. Mais d'autres pays européens devraient suivre comme l'Espagne, l'Allemagne ou la Finlande....

...La France devra attendre.

Dans les années 70, la Linea était une série télévisée d'animation italienne qui fut diffusée en France à partir de 1977 dans l'émission "L'Île aux enfants". Cette série mettait en vedette un homme vivant sur une ligne horizontale et dont la limite évoluait selon le crayon de son dessinateur. Fidèle à ses traditions, sa culture et dans ce même esprit de transversalité, Fiat a pris son crayon pour dessiner les contours de son dernier projet à vocation internationale et grand public : Linea. Le constructeur italien inaugurait en mai à Istanbul le début de la commercialisation de sa berline de segment C. "La Turquie était un choix symbolique dans le sens où elle se situe à mi-chemin entre l'Union européenne et l'Asie, entre l'Est et l'Ouest. C'est le rôle que nous voulons donner à Linea. Ce véhicule s'intègre dans une stratégie globale", a affirmé en introduction Luca de Meo, responsable de la marque Fiat. Présentée en grande pompe devant la presse internationale, Linea est

LA FIAT LINEA EN BREF

  • Date de lancement :
    mai 2007
  • Pays :
    Turquie
  • Segment de marché :
    Berline trois volumes du segment C
  • Objectifs de ventes :
    127 000 sur le marché européen
  • Principales concurrentes :
    Logan, C4 berline, Renault Mégane, Seat Cordoba
  • Prix :
    13 000 € en Allemagne
  • actuellement fabriquée dans l'usine turque de Bursa (60 000 unités par an sont prévues à plein régime) par Tofas AS, partenariat paritaire entre Fiat Auto et Koç Holding, et sera produite dans un second temps au Brésil, en Inde, en Chine et en Russie. Très rapidement, le véhicule devrait être disponible sur les principaux continents via l'Allemagne, la Chine, les pays d'Afrique du Nord, le Brésil et s'inscrit clairement dans le marché des pays émergents. "Linea est le deuxième produit le plus important de Fiat cette année après la Grande Punto. Notre objectif est de nous positionner sur les marchés qui se développent le plus dans le monde et de bénéficier de la meilleure place, au meilleur moment avec les meilleurs partenaires", a précisé Sergio Marchionne, administrateur délégué du groupe Fiat. La Fiat Linea entend notamment jouer un rôle de premier plan dans un segment où se mesurent les meilleurs constructeurs du monde. Le segment C représente 20 % du marché automobile en Europe occidentale, avec environ 3 millions d'unités par an. Ce segment est principalement constitué des modèles à deux volumes ("hatchback"), les versions à 3 volumes dites sedan restant confidentielles (5 %). Mais la donne changedans d'autres pays. En Turquie, le segment C représente 52 % du marché total et les modèles "sedan" couvrent une part de 75 %. Le marché chinois a franchi en 2006 le cap des 4 millions d'unités et Fiat espère bien y jouer un rôle prépondérant avec la Linea.

    La berline du "peuple"

    Si le véhicule se veut bon marché et "démocratique", il ne s'agit pas encore du premier véhicule "low-cost" de Fiat. Avec un prix d'appel de 13 000 euros (TTC) en Allemagne, pouvant monter jusqu'à 18 000 euros, on ne peut ainsi pas comparer la Linea à la Logan. Peut-être parce que Fiat y a mis davantage de moyens et que les exigences esthétiques italiennes ne se prêtent pas encore aux impératifs des véhicules à bas prix. Linea a été dessinée par le Centro Stile Fiat et bénéficie d'un design élégant qui n'a rien à envier aux berlines de référence et se caractérise également par des dimensions généreuses : 4,56 m de longueur, 1,73 m de largeur et 1,5 m de hauteur, avec un empattement de 2,6 m et un coffre à bagages de 500 litres. Le nouveau modèle Fiat offre également un confort et une fonctionnalité élevés afin de mieux répondre aux familles, cible recherchée par ce véhicule. Pour absorber les vibrations, les sièges avant adoptent un nouveau système de support lombaire, qui soutient plus efficacement le dos (le réglage électrique du siège conducteur est disponible en option). Homologuée de série pour trois personnes, la banquette arrière adopte une structure "anti-sous-marinage" et des rembourrages "à portance différenciée" en fonction de la zone du siège occupée. En outre, la banquette arrière comporte des fixations Isofix pour le siège enfant ; les appuis-tête sont prévus en série pour les places latérales, en option pour la place centrale. Enfin, les trois appuis-tête arrière (le troisième est de série selon les niveaux de finition et les marchés) sont réglables en hauteur. A noter que les équipements proposés sur la Linea différeront selon les pays et leurs particularités (géographique, climatique…). La Fiat Linea propose quatre motorisations. Un moteur turbodiesel Multijet (1.3 16v de 90 ch), un moteur à essence 1.4 Fire 8v de 7 ch et deux autres 1.4 16v de 77 ch et 1.4 16v suralimenté de 120 ch, appartenant à la famille T-JET. Ce dernier sera disponible après le lancement et développe 90 kW (120 ch) à 5 000 tr/mn et un couple maximum de 194 Nm à 1 750 tr/mn. Un moteur 1.9 130 Bhp Flexfuel sera développé spécifiquement pour le Brésil. Enfin, la Fiat Linea propose les technologies les plus évoluées comme le Cruise Control, les capteurs de pluie, de luminosité et de recul et peut être équipée de Blue&Me®.

     Benoît Landré

    Voir aussi :

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Le spectre d'un reconfinement...

    En attendant les annonces du président de la République, ce 28 octobre 2020 à 20 heures, les professionnels de l'automobile ont des sueurs froides sur la définition de commerces essentiels. Syndicats

    Malus au poids : l’amendement est paru

    Le texte introduisant le malus au poids dans le projet de loi de finances 2021 vient d’être publié. Comme attendu, seront concernés, à partir de 2022, les véhicules de plus de 1 800 kg avec une pénalité

    Renault a soigné son pricing au troisième trimestre 2020

    En conjuguant les effets de la reprise des ventes en Europe et une politique commerciale plus vertueuse, le groupe Renault a redressé la barre au troisième trimestre 2020. Le chiffre d'affaires s'établit

    PSA se dote d’une business unit dédiée aux utilitaires légers

    En France, une nouvelle direction en charge des VUL voit le jour chez PSA. Dirigée par Fayçal Hemia, elle doit permettre à Peugeot, Citroën et Opel de gagner des parts de marché en mobilisant les réseaux,

    Ascom Invest (BymyCar) reprend les VTC Marcel

    Selon nos informations, les VTC Marcel sont repris par Ascom, la holding de Jean-Louis Mosca, aussi connu pour être le président de BymyCar. Les tractations entre Renault et l'acquéreur ont été bouclées

    Les constructeurs vont-ils échapper aux amendes sur le CO2 ?

    L’association T&E estime que les constructeurs sont en passe d’atteindre leurs objectifs CO2 de 2020. Pas question de saluer les efforts consentis : T&E accuse les constructeurs de "petits arrangements"

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page