Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Kia fait un break

Kia fait un break

Quelques mois après le lancement de sa bombe marketing, Kia dévoile la version SW de sa Cee'd, également garantie 7 ans ou 150 000 kilomètres. Une rampe de lancement toute trouvée pour un véhicule à la robe plutôt réussie, qui devrait rencontrer son public.Comme...
...sa grande sœur à cinq portes, la version SW - Sporty Wagon - de la Cee'd est conçue en Europe, pour les clients européens et fabriquée dans l'usine ultramoderne de Kia Motors à Zilina, en Slovaquie. Elle vient compléter l'offre de la berline, vendue à ce jour à 2 000 exemplaires en France, soit 20 % des ventes de la marque sur le territoire.
La nouvelle Sporty Wagon bénéficie de la même structure et des mêmes solutions techniques que la berline 5 portes, tout en arborant un design et des panneaux de carrosserie différents, dans une logique de plate-forme, qui, après avoir fait le bonheur des Françaises, semble désormais chère aux coréens… L'empattement reste donc identique à celui de la berline 5 portes, mais le véhicule parvient à offrir une capacité de charge et une polyvalence tout à fait convenables, grâce une hauteur supérieure de 10 mm et un coffre plus long de 235 mm, lui permettant de dépasser les volumes de chargement des Renault Mégane et Opel Astra notamment. De série, le coffre intègre également, sous le plancher, un compartiment de 55 litres.

Marché concurrentiel


C'est un euphémisme… Le segment C est devenu si compliqué et l'offre si large que la praticité, le volume de chargement et la polyvalence d'un break ne suffisent plus aux acheteurs. Et, si la berline Cee'd faisait preuve d'une frilosité évidente en terme de style, il n'en va pas de même pour la SW. A l'arrière, reprenant les codes qui font le succès des breaks actuels, la Cee'd SW affiche une certaine filiation avec la Peugeot 407. Notamment le Z formé par l'aile arrière et la forme des custodes, ou encore les longs feux en L, qui évoquent pour leur part les breaks Skoda. A l'avant cependant, la nouvelle Kia reste en tout point identique à la version 5 portes.
Pas grand-chose à dire du côté des trains roulants, si ce n'est le tarage des suspensions, revu pour correspondre au léger surpoids de l'auto.

A capot levé


Statu quo également sous le capot de la nouvelle Cee'd SW, qui offre la même gamme de quatre moteurs, Diesel et essence. Sans surprise, les puissances s'échelonnent donc entre 90 et 140 ch. Parmi ces moteurs, nous avons été séduits par les blocs Diesel, notamment le 1,6 l de 90 ch, particulièrement alerte sur les petites routes bordelaises. A moins de rouler toujours avec une mule dans le coffre ou d'avoir une famille nombreuse (et lourde), nul besoin, a priori, de passer à 115 ch, certes plus plaisant, mais donc le surcoût ne se justifiera pas pour la plupart des acheteurs. Pour les automobilistes plus exigeants, autant s'offrir le puissant 2.0 CRDi, développant 140 ch, au couple presque trop violent pour le train avant, en cas de sortie de virage un peu appuyée. Néanmoins, cette motorisation se dote d'une confortable transmission manuelle à six vitesses.
Côté équipements et modularité, c'est le coffre qui attire tous les regards. Les ingénieurs ont notamment fait preuve de beaucoup d'astuce dans le développement de la cinématique du hayon. Afin de faciliter l'accès au coffre, les charnières dudit hayon ont été déplacées de 225 mm vers la proue de l'auto, ce qui avance la porte elle-même. Ainsi, le hayon présente un arc d'ouverture très différent, et dépasse beaucoup moins à l'arrière de la voiture. Deux avantages à cela : l'utilisateur peut se tenir plus près du coffre, et, par ailleurs, le hayon se révèle plus facile à ouvrir, même sur les petites places de parking. Toutes les SW sont par ailleurs équipées de sièges arrière rabattables 60/40 sur le dossier mais également sur l'assise. Des fentes, destinées à recevoir les appuis-tête arrière escamotables quand la banquette est repliée, ont été placées sous l'assise. L'ESP est disponible, en option, sur la finition Active ou, de série, sur les finitions Sport et Executive. En revanche, sur toutes les versions, la Kia Cee'd SW offre, de série, des appuis-tête avant "actifs" pour protéger la nuque et le dos des occupants contre le fameux "coup du lapin".
Toutes les Kia Cee'd sont équipées de série de six airbags - deux airbags frontaux, deux airbags latéraux et deux airbags rideaux pleine longueur - assurant ainsi une protection optimale aux occupants des deux rangées de sièges. Pléthore d'équipements qui ont très récemment permis à la version 5 portes d'obtenir 5 étoiles lors des crashs tests de l'EuroNcap.
La gamme s'organise en 4 versions. La "Motion" comprend la climatisation manuelle, les airbags frontaux, latéraux et rideaux, le verrouillage automatique des portes en roulage, les rétroviseurs électriques et chauffants, les vitres avant électriques et l'ordinateur de bord.
En finition "Active", la Cee'd SW s'offre une clim' automatique, un radar de recul, un régulateur de vitesse (uniquement sur CRDi 115 ch), les antibrouillards avant, et surtout les désormais indispensables connexions USB, Auxiliaire et iPod®.
Pour la version "Executive", Kia Motors ajoute la sellerie cuir intégrale, les sièges avant chauffants, les jantes alu 16 pouces, l'ESP/TCS/BAS. Pour terminer, la finition Sport se parera principalement de jantes en 17 pouces.
Bref, vous l'aurez compris, la gamme Kia Cee'd se structure. Après la berline 5 portes, la version SW, la berline Pro Cee'd trois portes est même présentée à Francfort, pour une mise en concession à partir de fin décembre 2007. A quand le cabriolet ?

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
PSA confiant pour redresser la barre en Chine

Après trois années de baisse ayant conduit PSA a vendre "seulement" 387 000 véhicules en 2017 dans le pays, le groupe français dirigé en Chine par Carlos Gomes veut inverser la tendance dès cette

Ventes VN : l’essence s’affirme, le Diesel décline

Les immatriculations françaises de voitures Diesel reculent de 11 % depuis janvier. Un repli dont profitent les modèles essence et hybrides, en forte progression.

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page