Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
L’utilitaire esthétique et sans complexe

L’utilitaire esthétique et sans complexe

Ca y est, la nouvelle triplette du VUL est dans les showrooms ! Taillés pour la ville, le Citroën Nemo, mais aussi le Peugeot Bipper et le Fiat Fiorino, inaugure un nouveau sous segment utilitaires. Trouveront-ils leur clientèle ?Tout...
...a été dit, ou presque, sur les Nemo, Bipper et Fiorino. Commercialisé depuis le mois de décembre 2007 en Italie et en Turquie, Nemo est désormais disponible dans la majorité des autres pays. Comme le Berlingo, il se situe dans la première catégorie, ou segment F1 (voir JA n°1031/1032 page 12). Efficace et esthétique, il s'agit d'un véhicule urbain qui répond aux impératifs et aux contraintes des grandes villes. Il se positionne comme une alternative économique, environnementale et pratique au Berlingo. Idéal pour les trajets courts, ce type de véhicule perd en revanche de son intérêt avec la distance. Il dispose d'un volume utile de 2,5 m3, d'une charge utile de 610 kg et propose un siège passager modulable, "Extenso", qui permet notamment d'augmenter le volume utile à 2,8 m3 et la longueur de chargement à près de 2,5 m. Ses dimensions extérieures, dignes d'un VP, - longueur de 3,86 m, largeur de 1,72 m et hauteur de 1,72 m - représentent un atout considérable à l'heure où la circulation et le stationnement en ville sont rendus très difficiles. Les cibles visées par Nemo se situent dans les secteurs d'activité du commerce de détail, des services, de la livraison, de l'artisanat, des collectivités locales, du secteur technico-commercial et BTP second œuvre. "L'utilisation des fourgonnettes est surtout urbaine (à plus de 30 %) et routière (près de 25 %), dans les principaux pays européens. L'usage sur autoroutes et sur chemins est minoritaire. Le kilométrage moyen annuel est d'environ 30 000 km", justifie le constructeur aux chevrons.

LE NEMO EN BREF

  • Date de lancement :
    Disponible
  • Segment de marché : F1
  • Objectif : 150 000 unités en Europe. 30 000* en France
  • Principales Concurrentes : Fiat Fiorino pack 1.3 Multijet : 11 400 euros HT Peugeot Bipper 1.4 HDi 70 :
    11 600 euros HT.
  • Prix :
    Essence : 10 300 euros
    Diesel : 11 600 euros

    *Estimations JA

  • Des prestations environnementales de référence

    Le Nemo est doté d'une motorisation Diesel HDi, d'une cylindrée de 1 398 cm3 qui développe une puissance de 70 ch à 4 000 tr/mn. Avec cette motorisation, déjà présente sur d'autres modèles de la gamme Citroën, Nemo se contente d'une consommation de 4,5 l/100 km en cycle mixte. Avec 119 g de CO2 par km sur la motorisation HDi, il affiche une performance de premier plan qui en fait, la référence du marché des fourgonnettes avec ses petits frères Fiorino et Bipper. Pas de bonus néanmoins puisque les VUL ne sont pas concernés à ce jour par la mesure sur l'éco-pastille. La motorisation essence, d'une cylindrée de 1 360 cm3, développe pour sa part une puissance de 75 ch à 5 200 tr/mn. La consommation moyenne, en cycle mixte, s'élève à 6,9 l/100 km avec des émissions de CO2 de 164 g/km. Les tarifs du Citroën Nemo ont été fixés à 12 320 euros en version 1.4i Eco, à 13 870 euros en version 1.4 HDi 70 Eco et à 15 250 euros en version 1.4 HDi 70 Club. Enfin, Citroën exposait lors du Salon de Bologne 2007 le concept-car Nemo Concetto, la version utilitaire déguisée en poisson et qui préfigure la version VP, Nemo Combi, présenté pour la première fois lors du Salon de Bruxelles fin janvier. Leader en Europe sur le segment des ludospaces, Citroën dispose désormais d'une force de frappe supplémentaire.

    Photo : Ce petit utilitaire devrait convenir aux artisans, commerçants et  professionnels implantés en agglomération.

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Le marché européen débute l'année 2019 par une baisse

    Après un dernier quadrimestre 2018 en baisse, le marché européen débute logiquement l'exercice 2019 avec un repli de 4,6 %. Avec 1,2 million de VP immatriculés, ce premier mois de l'année 2019 demeure

    Electromobilité : les points à retenir du rapport reçu par l'Elysée

    Quatre mois après avoir confié une mission sur les nouvelles mobilités et les véhicules autonomes à Patrick Pelata et Xavier Mosquet (BCG Consulting), Emmanuel Macron a présenté les conclusions

    Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

    Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

    Paris et Renault officialisent leur union

    Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

    Rendez-vous en 2018

    Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

    Peugeot sur la piste des Genius

    Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page