Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
SUBARU Forester Diesel : Mazout  gagnant ?

SUBARU Forester Diesel : Mazout gagnant ?

Subaru poursuit la diésélisation de sa gamme et va très prochainement doter son Forester du bloc 2,0 l 150 ch apparu en cours d'année sur Legacy et Outback. Plus que les autres, le Forester doit assurer...

...le succès de la technologie Diesel Subaru.

Lancée en mars dernier, la 3e génération de Forester doit aujourd'hui trouver un second souffle. Malgré la nouveauté, Subaru n'a en effet immatriculé que 79 Forester à fin juillet, en baisse de 45 % par rapport à 2007. La faute à l'écotaxe, bien sûr. C'est dire combien le constructeur mise gros sur l'arrivée du Diesel sur ce modèle. "En Europe, les ventes de motorisations Diesel ont pris le pas sur celles des essences dans le segment des SUV compacts", explique Hideki Kuramochi, président de Subaru Europe. "Le Forester est indéniablement le modèle sur lequel nous devons vendre le plus de Boxer Diesel", confirme Thierry Gillard, président de Subaru France. Avec des ventes en recul de 13 % sur les huit premiers mois de l'année (733 immatriculations), Subaru France n'a pour l'heure pas pu jouir à plein de l'introduction du gazole dans sa gamme. Même si le lancement de ce moteur Diesel en avril dernier semble avoir permis de freiner l'érosion de ses ventes, puisqu'à l'époque la direction hexagonale enregistrait des immatriculations en baisse de 26 % !

FORESTER DIESEL EN BREF

  • Date de lancement :
    Disponible

  • Segment de marché :  SUV
    compact

  • Objectifs : 350 ventes en France. Année pleine : 650.

  • Les principales concurrentes du Subaru Forester 2.0D XS 147 ch (29500 euros)  :

    Volkswagen Tiguan 2.0l Tdi 140 ch ConfortLine FAP (31 500 euros),

    Toyota Rav 4 136 ch D4-D Life (30 650 euros),

    Nissan Qashqai DCi 150 ch Acenta Pack 4x4 (28 800 euros),

    Ford Kuga 136 ch TDCi DPF Titanium 4x4 (30 550 euros).

  • Prix :
    De 27 700 à 33 500 euros.


  • Un des plus confortables du segment

    Côté sensation, nul ne pourra nier les performances du fameux moteur 4 cylindres à plat Diesel, que nous avons déjà eu l'occasion de décrire dans nos colonnes. Dommage, en revanche, que celui-ci ne soit proposé que couplé à la nouvelle boîte manuelle à six rapports du constructeur. Spécifiquement développée pour le Boxer Diesel, cette boîte "compacte", voulue optimale par les ingénieurs japonais, s'avère plutôt décevante. Bien souvent, celle-ci ne permet pas, en effet, de goûter au 350 Nm de couple que le constructeur annonce pourtant disponible dès 1 800 tr/mn. La transmission intégrale symétrique AWD, fait en revanche son effet. Tout comme le concept de Subaru Dynamic Chassis Control, qui sied à merveille au véhicule.

    A ce titre, le Subaru Forester, demeure l'un des SUV compacts les plus confortables du marché. Un confort physique, d'abord, parce que le véhicule offre une tenue de route rassurante, une direction précise, pour un réglage des suspensions que l'on pourrait qualifier de "familial", mais un confort auditif également, car ce bloc Diesel se montre discret et n'entraîne que peu de vibration. Des qualités qui prennent une certaine résonance avec les performances "écologiques" du moteur lui-même.

    Forester côté green

    Dans sa version la plus dépouillée, la finition X, le Subaru Forester 2,0D affiche une consommation de 6,3 l/100 km en cycle mixte, pour des émissions de 167 g CO2/km. Performance honorable pour un véhicule qui dépasse les 1,5 tonne (1 540 kg), mais aussi et surtout face à celles de la concurrence. A titre de comparaison, l'entrée de gamme Diesel du Volkswagen Tiguan 2.0 Tdi 140 affiche en effet 182 g CO2/km, celle du Toyota Rav 4 D4-D 136 ch, 173 g et enfin, celle du Renault Koleos 2.0 dCi 150 ch, 191 g. Un résultat qui aurait sans doute pu être encore plus "fiscalement vertueux" sans un certain parti pris du constructeur : celui d'utiliser un filtre à particules fermé. "Si nous avions opté pour un FAP ouvert, comme la plupart des marques en France, nous aurions même eu le droit au bonus", affirme Thierry Gillard. "Un FAP ouvert, fait en métal, a 30 % d'efficacité sur la réduction des NOx. Un FAP fermé, construit en céramique, affiche, lui, une efficacité de 89 % sur les particules nocives", détaille Kazuharu Ichikawa, le chef du produit. En récupérant, puis brûlant plus de particules, pour les brûler à haute température, ce "closed DPF" monté sur le Forester Diesel rejette donc plus de CO2. Ce qui ne l'empêche visiblement pas d'être le plus propre de sa catégorie. Pourtant, comme nombre de ses compères aux quatre roues motrices, le Forester Diesel écopera d'un malus de 750 euros à l'achat. A 1 gramme près, le modèle de base aurait pu basculer dans la catégorie inférieure (161 g à 166 g) ne donnant lieu qu'à une taxe de 200 euros. Ce qui a le don de rendre le président de Subaru France pour le moins cynique quand il s'agit d'évoquer les ambitions commerciales du véhicule. "Je suis très prudent sur les objectifs car nous avons un gouvernement très inventif. Nous ne sommes pas à l'abri de voir apparaître une nouvelle taxe à la fin décembre !". Malgré cette méfiance, la direction se veut optimiste et entend même, grâce au Diesel, retrouver son niveau de performances connu entre 1999 et 2002, durant les meilleures années du Forester. Selon l'évolution de la fiscalité spécifique à l'automobile, Subaru France vise entre 600 et 700 immatriculations pour son SUV compact, dès 2009.

    Photo : 80 % des ventes françaises du Forester 2.0D devraient se porter vers la finition médiane (XS). Le reste se répartissant à parts égales entre entrée de gamme (X) et haut de gamme (XS Club).

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Ventes/France : la

    Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

    Une reprise de plus pour By my Car !

    Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

    T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

    Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

    Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

    Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

    Mercedes a dévoilé son pick-up

    Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

    Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

    Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page