Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Comme un air de 7

Comme un air de 7

Pour faire face à une concurrence de plus en plus ardue, BMW fait monter sa berline en gamme et lui confère des attributs jusque-là réservés à la grande routière de la marque.Statutaire, la Série 5 de BMW l'était...
...et le sera encore davantage. Incontournable sur son marché, le modèle est le 2e véhicule le plus vendu de son segment, bien placé entre la Mercedes Classe E et l'Audi A6. Depuis 2004, date de la sortie de la mouture précédente, ce sont 27 000 Série 5 qui ont été vendues en France. Pour conserver la place qui est la sienne sur un marché qui se contracte, le constructeur allemand a décidé d'en offrir plus. Le marché des premiums, en France, est en effet passé de 205 000 immatriculations en 2008, à 197 000 unités l'an dernier, soit une baisse de 3,6 %. La marque à l'hélice voyant même ses ventes hexagonales chuter de près de 12 % l'an dernier. Pour BMW, dont l'objectif est d'écouler 43 000 véhicules en 2010, c'est-à-dire de réaliser la même performance commerciale qu'en 2009, le challenge passe donc naturellement par un succès de sa nouvelle Série 5, que la marque entend écouler à 4 500 exemplaires dès 2010. Pour y parvenir, le constructeur a doté son véhicule de nouveaux équipements qui donnent à cette nouvelle Série 5 des allures de petite Série 7.


Internet à bord dès septembre


Outre la kyrielle de dispositifs que l'on retrouve désormais sur tous les véhicules de cette catégorie, tels les feux de route adaptatifs, l'alerte de franchissement de ligne, l'affichage tête haute ou encore une caméra de recul ainsi qu'un amortissement variable piloté (Adaptive Drive), la nouvelle Série 5 accueille la direction active intégrale AFS avec ses roues arrière directrices, mais aussi et surtout le nouveau système multimédia et infotainment de la marque.

Lancé sur Série 7, le programme ConnectedDrive débarque aujourd'hui sur la nouvelle Série 5. Avec ses trois pôles, Sécurité, Confort et Infodivertissement, le système offre une palette de services large et inédite, comme la météo ou la conciergerie… Dès l'achat, le service coûte un euro de plus pendant deux ans. A partir de la 3e année, le prix du service grimpe à 250 euros par an. A partir de septembre prochain, le modèle accueillera même Internet à son bord. Et sur le sujet, les tarifs devraient s'établir à environ 150 euros par an, via un opérateur 3G.


En attendant l'hybride, le Diesel trustera les ventes


Cette nouvelle série 5 accueille la transmission automatique à 8 rapports, apparue précisément sur la dernière série 7. Côté moteurs, l'offre est pour le moins large. Le constructeur propose en effet 7 alternatives, dont 4 concernent des motorisations essence. Une version 523i de 204ch, une 528i de 258ch, une 535i de 306ch et une 550i de 407ch. L'offre Diesel se composant quant à elle d'une version 525d de 204ch, d'un modèle 530d de 245 ch. Depuis quelques jours, la marque a même ouvert les commandes concernant le moteur qui devrait constituer, à terme, une bonne partie des volumes du modèle, à savoir le quatre cylindres 520d de 184ch. Un bloc disponible en boîte automatique, mais également dans une version à transmission manuelle agrémentée de la fonction Start and Stop, lui permettant d'afficher une consommation mixte de 5,0 l/100 km pour des émissions de 132 g CO2/km.

Sans surprise, le constructeur table sur 80 à 85 % des ventes en version Diesel. A elles seules, les 520d et 530d devraient même représenter 70 % des ventes.
A terme, le constructeur devrait développer un modèle hybride, sur la base de la version 535i. Mais aucune date de commercialisation n'a encore été communiquée.


Déjà dans le trend


Produite en Allemagne, à Dingolfing, précisément sur le site qui fabrique les Série 6 et 7, cette nouvelle mouture de la Série 5 est également assemblée en Chine, où le constructeur commercialisera une version spécifiquement rallongée et entretient de grandes ambitions.

Côté français, les retours quant aux premières semaines de vie du véhicule sont plutôt encourageants. "Sur les trois premiers mois de commercialisation, nous sommes à chaque fois, en commandes, devant la Mercedes Classe E. Nous sommes sur le trend que nous avions planifié. Ce sont d'ailleurs de bons résultats qui devraient se confirmer dans les mois qui viennent avec l'arrivée de la 520d et de la version Touring", nous dit-on chez le constructeur. Dans quelques jours, la marque lancera en effet la fabrication de la version break. Un modèle dont on attend l'arrivée en concession en septembre prochain. C'est-à-dire en même temps que la 520d. A la rentrée, gageons que la nouvelle Série 5 fera partie des bons élèves.

La BMW Série 5 en bref



• Date de lancement : mars 2010
• Segment de marché : Berline
• Objectifs de ventes 2010 : 4 500 (5 000 en année pleine)
• Principales concurrentes de la 530d Excellis 53 600 € :
Mercedes Classe E 350 CDi Elegance (53 600 €),
Audi A6 Ambition Luxe V6 3.0 TDi Quattro (53 600 €)
• Prix :
de 43 900 € à 84 800 € (Essence)
de 41 500 € à 65 000 € (Diesel)

Photo : Si le véhicule est, au final, environ 40 kg plus lourd que le modèle précédent, le constructeur a néanmoins allégé la seule structure de 50 kg.

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page