Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page

L'Actu Auto en continu

16/07/2014 | Mise à jour : 16:55

Liquidation judiciaire du circuit automobile d'Albi

L'association gérant le circuit automobile d'Albi a été placée en liquidation judiciaire mercredi par le tribunal de commerce de la ville, condamnant du même coup le Grand Prix de voitures de sport prévu le premier week-end de septembre.

Les pertes cumulées étaient évaluées à plus de 150.000 euros et le président de l'association Bernard Gonella avait récemment démissionné, laissant la place à une nouvelle équipe.

"Il y a désormais 5 personnes au chômage et 80 ans d'histoire rayés d'un trait" a déclaré à une correspondante de l'AFP Jean-Jacques Lapeyre, directeur de l'association gestionnaire du circuit d'Albi, tout en précisant que le tribunal proposait "un maintien d'activité de deux mois pour finir la liquidation".

L'association avait été constituée en 1928 et le grand Prix d'Albi a pendant longtemps vu défiler les grands noms du sport automobile de Juan Manuel Fangio à Alain Prost.

Il avait depuis perdu de son lustre et était privé depuis quelques années des voitures de course GT.

En revanche, "le volet moto fonctionnait très bien" selon M. Lapeyre. Le championnat de France de superbike prévu les 27 et 28 septembre ne pourra pas se tenir, pas plus que le grand prix automobile, a ajouté Jean-Jacques Lapeyre, par ailleurs président du Moto club.

"150.000 euros, c'est ce qu'il nous fallait pour relancer autre chose (...) on voulait se donner trois ans pour renouer avec une trésorerie positive", a regretté le directeur du circuit.

© 2014 AFP

 
À la Une sur LJA
Welcomcar inaugure un nouveau format de concession pour Seat

L’opérateur, désireux d’intensifier sa présence à Orléans, a opté pour un nouveau format de concession, adapté au centre-ville et sa clientèle. Son crédo : proposer notamment des services

Renault s'associe à Mobivia pour racheter Exadis

La maison mère de Norauto a confirmé l’information. Elle s’associe au constructeur en vue d’acquérir les 9 plateformes de pièces de rechange d’Exadis, filiale du groupe Laurent.

Livraison de pièces de rechange : Renault en porte-à-faux

Depuis le début de l’été, la plateforme principale du groupe Renault n’arrive pas à assurer les livraisons de ses pièces de rechange, provoquant la colère de son réseau. Renault répond.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page